Notre engagement
écouter plutôt qu’entendre

L’entretien vu par le recruteur

Dossier spécial : L’expérience collaborateur et la marque employeur

#1 Recrutement

Comment attirer des talents et les fidéliser ? Comment valoriser sa marque employeur et se rendre attractif ?
Magnulteam vous propose un dossier spécial sur l’expérience collaborateur et la marque employeur.

L’expérience collaborateur est une grande problématique RH. Contrairement à ce que l’on pense communément, elle commence dès la candidature, voire même dès l’offre d’emploi.

Après avoir vu ensemble comment rédiger une offre d’emploi, vient l’étape cruciale de l’entretien pour le recruteur.

Si vous êtes recruteur, nous vous invitons à lire notre article « L’entretien vu par le candidat ».

3. L’entretien vu par le recruteur

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’entretien n’est pas une formalité pour l’entreprise : c’est un moyen pour elle de communiquer sur sa marque employeur. Elle doit donc être capable de se valoriser auprès des candidats au même titre que ces derniers.

1. La pré-sélection

Suite à votre offre d’emploi vous avez reçu un certain nombre de CV. Mais vous ne pouvez pas recevoir l’ensemble de ces candidats en entretien. Il est donc important d’effectuer un tri méthodique.

Dans un premier temps, écarter les CV qui ne correspondent pas à vos critères, à vos attentes, et valoriser les plus pertinents.

Si vous avez encore un nombre trop important de CV d’apparence similaires, l’étape du pré-entretien téléphonique est inévitable.

Cette pré-qualification d’une quinzaine de minutes permettra d’éclaircir des zones d’ombre sur les CV des candidats, d’obtenir des informations sur leur disponibilité, leur mobilité, ou encore le type de contrat recherché si cela n’est pas précisé dans leur CV.

Grâce à l’entretien téléphonique vous pourrez également pressentir les soft skills des candidats, leur facilité à répondre aux questions, à apporter des réponses pertinentes.

Une autre possibilité est l’appel vidéo qui nécessite néanmoins une prise de rendez-vous préalable.

A la suite de cette présélection ne vous resteront plus que les tops talents que vous pourrez recevoir en entretien.

2. L’entretien

Avant chaque entretien, assurez vous de préparer la rencontre : relisez le CV du candidat avant sa venue, ainsi que la fiche de poste pour laquelle il postule, préparez un plan du déroulement de l’entretien pour que tout soit clair dans votre esprit, préparez-vous quelques questions ouvertes, et munissez vous d’un carnet afin de noter les mots-clés qui sortiront du discours du candidat. Cela vous permettra à la fin de l’entretien de bien reformuler pour vous assurer de votre bonne compréhension.

Préparez également le cadre de l’entretien, que ce soit dans votre bureau ou encore dans une salle de réunion, assurez-vous que l’emplacement soit calme, afin de créer une ambiance bienveillante et ainsi amener le candidat en confiance.

Lorsque le candidat se présente à vous, mettez-le à l’aise en étant avenant : rien ne sert de paraitre trop strict, les entreprises souples étant en vogue.
A l’inverse, ne jugez pas à l’apparence et restez objectif : des exemples comme Mark Zuckerberg et Steve Jobs ont prouvé qu’il n’était pas impossible de mêler talent et décontraction.

Avant de commencer l’entretien, énoncez au candidat son déroulé, sa durée et son objectif.

Voilà les étapes de l’entretien d’embauche : 

 

Le but de l’entretien est d’évaluer le candidat au travers de sa motivation, son savoir-faire, et son savoir être.

Mais quelles questions poser pour arriver à cette fin ?

  • Motivations : 

Les questions formulées directement par le candidat sont également une mine d’informations sur ses motivations.

Un candidat qui ne s’intéresse qu’aux avantages, congés payés, tickets restaurants et 35h n’a probablement pas les bonnes motivations pour le poste.

 

  • Savoir-faire :

Cependant, faites attention au candidat d’apparence parfait… Il est très important de mêler compétences, expériences et soft skills.

 

  • Savoir-être :

Besoin d’aide pour évaluer les réponses des candidats ? Nous vous conseillons cette grille d’évaluation proposée par Linkky.

Pour conclure l’entretien remerciez le candidat, informez-le sur la suite du processus de recrutement, donnez-lui un délai de réponse (entre 1 et 3 semaines), et raccompagnez-le.

 

Si votre réponse est négative faites lui un retour motivé en expliquant les raisons de votre refus.

Si votre réponse est positive, nous vous donnons rendez-vous vendredi 09 février pour un article sur l’On Boarding des nouveaux salariés.

Vous êtes candidat ? Nous vous préparons un article spécial entretien pour le mardi 06 février.

 

Sources : Hays, L’express l’entreprise, PaperJam

<< Retour